Fibranatur

Questions sur les isolants naturels : chanvre, laine, fibre de bois et cellulose

En quoi vos produits sont-ils plus naturels que d'autres ?

Nous revendiquons complètement le qualificatif de naturel pour les fibres que nous utilisons car, contrairement à d'autres produits du marché, nos matières premières se trouvent naturellement sous forme de fibres dans notre environnement, qu'il s'agisse de la laine, du chanvre, du bois ou de la cellulose. Elles sont simplement extraites mécaniquement. Même les cellules de liège existent à l'état naturel, elles ne sont qu'expansées à la vapeur. Enfin, les cannes de roseau sont simplement coupées.

Parmi nos produits, plusieurs sont constitués uniquement ou à une très forte majorité de ces fibres ce qui permet de les qualifier de naturels.

Les instances officielles regroupent les isolants à base de fibres végétales ou animales sous le terme de "biosourcés".

Vos matériaux sont plus chers que les isolants conventionnels !

Nous avons une large gamme d'isolants dont les prix s'étalent de 1 à 6. Les premiers prix, comme la laine ou la cellulose à souffler, sont tout à fait dans les prix du marché conventionnel.

Il faut aussi comparer les prix entre matériaux dans l'usage le plus adapté.
Par exemple, le liège en panneau est l'un des produits les plus chers de notre gamme mais son prix est comparable aux isolants haute densité conventionnels utilisés sous les chapes pour notamment l'isolation phonique.

De plus nos isolants ont des qualités techniques qui les destinent à la construction d'un habitat dans lequel les paramétres de confort sont gérés par les matériaux eux-mêmes et non par des béquilles technologiques (cf. le texte sur les valeurs de Fibranatur), ce qui induit des économies sur d'autres postes de la construction.
Au final, votre habitat ne doit pas revenir plus cher en utilisant nos produits.

Vos matériaux sont nouveaux et n'ont pas fait la preuve de leur qualité.

Parmi les matériaux que nous proposons se trouvent les premiers isolants utilisés dans la construction comme le liège ou même les végétaux qui composaient les torchis par exemple, ainsi que la terre crue pour les briques.

Les usines de panneaux de fibres de bois datent du début du siècle précédent.

Il y a aussi des matériaux qui ont un usage ancien dans d'autres pays que le notre comme la ouate de cellulose et le roseau pour la construction, ou la laine de mouton en Mongolie pour les yourtes.

En fait, nos produits sont certainement beaucoup plus traditionnels que la plupart des produits sur le marché aujourd'hui.

Au cours de ces nombreuses années d'usage, ces matériaux ont fait la preuve de leurs qualités et de leur durabilité lorsqu'ils ont été mis en oeuvre de manière soignée.

Quel est le comportement au feu de vos produits ?

Aujourd'hui la plupart de nos produits (hormis la ouate de cellulose et la fibre de bois flexible) ne sont pas traités spécifiquement contre le feu. C'est notre choix tant que la règlementation ne nous y oblige pas.
Nous cherchons à proposer des produits dont l'impact sur l'environnement est le plus faible possible. C'est pourquoi nous minimisons les adjuvants sur nos produits et donc ne les traitons pas contre le feu.

Ceci implique que nos produits doivent être mis en oeuvre de manière très soignée et en respectant les règles en vigueur de distance aux "points feu" comme les conduits de cheminée, les spots encastrés, etc. De plus, en rénovation, il faut s'assurer que l'installation électrique est bien aux normes de protection en vigueur actuellement afin d'éviter qu'un problème électrique ne crée les conditions d'un départ de feu.

Pour isoler les zones en contact avec les "points feu" nous conseillons d'utiliser des matériaux minéraux tels que la perlite, la vermiculite ou l'argile expansée.

Ces remarques ne concernent pas les tuyaux de chauffage ou d'eau chaude sanitaire qui peuvent tout à fait être isolés avec notre écheveau de laine par exemple.

Vos matériaux ne sont pas traditionnels !

A quand remonte la tradition ?

A notre avis, il serait bon de cantonner l'utilisation du vocable "matériau traditionnel" au matériau utilisé dans le bâtiment avant l'avènement de la construction industrielle uniformisée, à une époque où les bâtiments étaient fabriqués avec les matériaux locaux tels que la pierre, le bois, l'argile, la chaux, le plâtre, les végétaux.

Nous préfèrerons utiliser le terme de conventionnel pour les autres matériaux.